Un lundi de Pentecôte un peu spécial

La première répétition pour le spectacle de Lourdes, c’est déroulée le Lundi 23 juin 2021 à Fontenay sous bois dans la communauté de Sœur Elisabeth (Eli).

  Nous étions deux participantes à arriver le dimanche à cause des horaires de train. Moi (gwen) je suis arrivée le dimanche midi une visite à la chambre que je partagerai avec Christine qui arrivera en fin d’après midi. Je passe quelques heures de jardinage avec Eli (moment très rare), puis arrive Christine et Martial (un participant qui habite à coté, et a été cherché Christine à la gare).  Nous rentrons dans la grande salle où se déroulera la répétition le lendemain à 9h00. Après un bon repas, avec des pêches au thon (grande découverte pour Christine) de la pizza et pour finir avec une tranche de brioche avec du chocolat aux haricots rouge. Martial qui est resté manger et voit avec Eli pour l’achat de quelques matériaux nécessaires. Ensuit on visionne la vidéo de L’envie et Heureux (les précédents spectacles) et on va faire dormir ses yeux.

Pour la grosse journée qui nous attend, Martial est arrivé avec les croissants. Notre coach Amélie est arrivée et on a commencé par un petit échauffement pendant lequel sont arrivées Bibi et Sarah (elles et Martial ont déjà l’expérience de la scène) ; encore quelques petits exercices et on est prêt pour démarrer mais une petite entracte s’impose car la veille au soir il y eu un match de foot Lille-PSG ; Bibi et Sarah supportrices de Lille et Martial du PSG. Après quelques paroles, le travail commence. C’est la première fois pour moi, au départ je me demandais beaucoup si je n’allais pas tous gâcher le travail des autres (Ah, la confiance en soi !). J’ai eu un problème de concentration pendant le premier exercice mais Amélie (notre coach) a tout de suite donné des consignes pour que l’on prenne plus de temps, bien respirer…Nous débutons la répétition  du spectacle par une scène inédite,  demandant beaucoup d’attention de la part de tous le monde. Au bout d’un long moment elle n’est pas très bonne mais  nous passons aux suivantes. Et puis encore et encore à la fin,  je ne sais plus, j’ai trop travaillé. Trop de nouvelles choses, des sensations bizarres de la fatigue émotionnelle.         

On a terminé par un petit débriefing (je ne suis pas sûre de l’orthographe mais certaine de sont utilité.) C’est une libération, qu’Amélie nous a demandé. Au début de la journée, je me demandais comment j’allais me comporter face à l’inconnu. Mais tous se sont conduits en professionnels. Je me suis sentie rassurée, pas jugée et libérée de l’incertitude que j’avais.

Maintenant, je sais où je vais, j’aime ce que je fais, donc je recommence et je m’améliorerai grâce à la certitude que j’ai en Moi, aux professionnels que l’on a et aussi à tous ceux qui m’entourent.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.