ça devrait faire grandir

Pendant le séjour à Lourdes du 17 au 25 avril 2022, nous étions cinq aux service du Parvis.
Dans ce cadre nous avons proposé « le jeu de la pastille » à des collégiens.

Cela permet de s’exposer à l’inclusion et l’exclusion sans parole avec des acteurs et des observateurs. Il a été vécu 5 ou 6 fois par des enfants et leurs accompagnateurs.

Je peux dire que ces moments sont d’une grande utilité autant pour les observateurs que pour les acteurs, ainsi que les enfants et leurs accompagnants.

Les acteurs nous parlent un par un de leurs difficultés, comment ils se sont sentis pendant ce « jeu ».

Pour ma part, c’est aussi intéressant. Je constate que ma première impression était incomplète.

  • 1ièreimpression :Je me suis sentie mise de coté, mais pour finir le travail était fait.
  • 2ièmeimpression plus tard : Je pense que pendant la première phase d’observation, j’ai été prise en compte. Après les jeunes ont communiqué entre eux, et venaient se placer à coté de moi et c’était fini.

Maintenant après réflexion je peux dire que dans ce cas là, c’est la communication avec une personne différente qui a été le problème.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.