Des joies inattendues libèrent la Parole

Cela fait plusieurs fois que Sœur Elisabeth nous informe de l’émission sur RCF «Vous avez dit fragiles ? » et nous invite à téléphoner au standard.

J’ai à maintes reprises oublié, mais là j’y ai pensé. Je l’ai écoutée et j’ai même parlé à l’antenne (ce qui ne va pas avec ma voix)

Moi j’ai principalement dit :

« Que pour que la Joie soit là, il fallait une découverte, un échange d’amour, un va et viens. »

Après, il y a eu d’autres témoignages. Tous très beaux et enrichissants.

Pour moi c’était une expérience complètement nouvelle. Pour parler de la Joie, c’est venu vite et tout seul. Mais personnellement je trouve ma prestation très médiocre à cause de ma voix.

Suite à toutes ces belles paroles, mes pensées se sont envolées. Et j’ai même demandé à Sœur Elisabeth si elle pouvait proposer des partages sur la Joie car c’est bon d’en parler.

Je vous fais part de mes pensées d’après : Moi, qui suis seule je n’ai pas toujours de relation avec une personne, mais je la ressens :

  • Quand je vois un petit oiseau s’ébouriffer quand il sort de ma jardinière pleine d’eau.
  • Aussi quand je vois la nature s’épanouir, prendre des couleurs différentes, la beauté des choses.

Donc la Joie est bien propre à chacun. Mais pour moi chrétienne je pense qu’elle se passe entre deux ou plusieurs créations de Dieu. Je me trompe peut-être puisque la joie est propre à chacun.

Une chose dont je suis sûre c’est que la Joie nous attend tous les bras ouverts.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.