Voyage de l’Espérance à Lisieux.

Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux

Une nouvelle aventure pour quelques membres de la Fraternité de la Beauté de Job. Du 11 octobre au 14 octobre 2021 se faisait le départ pour Lisieux avec le Diocèse de Créteil.

Nous sommes partis le 11 octobre au matin, en bus de Créteil. Un arrêt pour pique-niquer. Pendant le trajet, des temps de fraternité se sont construits et il y a eu la projection du film « Ste Thérèse de Lisieux ».

Nous sommes arrivés à l’Hermitage de Ste Thérèse en début d’après-midi. Après un temps de pause, des groupes de fraternité sont partis en visite : deux groupes pour visiter la cathédrale de Lisieux et d’autres groupes sont allés visiter les Buissonnet, là où a grandi Ste Thérèse.

le Roi Martial

Une fois de retour, l’équipe de préparation (Martial, Sarah, Bibie et Eli en soutien ) se sont réunis pour travailler sur le fil rouge de la soirée, pendant que d’autres allaient déposer leurs bagages dans leur chambre. Entre temps, l’évêque de Lisieux nous rejoignait pour le repas et la veillée.

Maintenant débute la veillée : le roi Martial fait son entrée, très royale. Avec son allure très droite et sa canne, accompagné de son fou du roi, qui ne manquait pas de l’amuser. Il recherchait Ste Thérèse . Il commença à clamer :


« Avez vous vu Ste Thérèse ? »
Soudain Ange Aura se mit près du roi et lui disait :
« c’est moi Thérèse j’ai des ailes et je rend a ‘l’aise de t’air aise ».
Le roi lui répond de suite :
 » Non c’est pas toi Thérèse. Y a t’il une Thérèse dans la salle ? « 
Là, une fée Pâquerette avançait près du roi et lui dit :
« c’est moi Thérèse, je suis la terre et je suis a l’aise et j’offre des fleurs. « 
Le roi lui répondait :
 » Non c’est pas toi « 
Ensuite la fée Pâquerette et Ange Aura revenaient avec un trésor pour que le roi libère son ouverture en coupant le ruban. La fée pâquerette ouvrit tout doucement la boite au trésor et en sortait des petites roses et dit :
«  C’est moi, Ste Thérèse. Je l’avais dit et j’offre des fleurs.« 
Là, elle donne quelques roses au fou du roi et à Ange Aura qui allaient les distribuer aux personnes du voyage de l’espérance. Ensuite le roi réaffirmait » Non, ce n’est pas vous Ste Thérèse. « 
Soudain le roi s’avançait vers l’évêque en demandant de venir et lui laissait son trône pour qu’il puisse s’assoir. L’évêque commençait a faire son témoignage sur la petite Thérèse.

Ange Aura et Fée Pâquerette

Nous voilà le lendemain matin, pour celles et ceux qui le souhaitent, un petit temps est pris avec Michel (Diacre) pour répondre aux questions sur l’Église et son vocabulaire. L’autre possibilité est d’aller visiter le mémorial du Carmel.

Dans l’après midi, un rendez-vous est pris pour la visite de la basilique. Au retour, proposition d’un temps de pause ou participation à l’atelier création de boites de cadeaux animés par Sarah et Bibie.

Quand la cloche sonne c’est l’heure du repas.

La veillée  est sur le thème de la découverte de la prière d’oraison avec Dominique (Diacre) où juste au début est présenté un petit sketch  » le notre père dialogué » joué par Martial, Gino, Sarah et Bibie.

En parallèle le groupe propose une veillé jeux.

Allez ! on ferme ! Il est l’heure d’aller dormir.

Le jour vient de se lever, nous voilà tous au petit déjeuner.

Voici l’heure de la célébration pénitentiel « au cœur de la salissure » pendant laquelle les participants vont vivre plusieurs temps .

Une fois que la célébration est terminée, après avoir tout rangé et nettoyé, direction la mer à Deauville pour pique-niquer et visiter.

Après le piquenique, certains sont partis se balader en ville, d’autres se sont baignés et d’autres ont rendu visite aux soeurs franciscaines.

Arrive l’heure où chaque fraternité doit réfléchir sur ceux qu’ils vont faire pour la soirée festive.

Avant de reprendre la route, Eli propose qu’on aille à l’exposition du « Couvent des Franciscaines », un centre socioculturel.

Ca y est, c’est l’heure de repartir. Le bus vient nous récupérer. Mais avant il ne faut pas oublier la photo de groupe . Tout le monde sourit et fait la holà! !

Arrivés à Lisieux, nous prenons le verre de l’amitié.

Vite vite ! Miam ! Miam c’est l’heure du repas. Nous avons tous faim. Ce soir c’est la dernière veillée pour laquelle chaque groupe de fraternité a réalisé quelque chose. Nous avons eu droit à des chants, des histoires.

A la fin de la veillée, Bernard et Simone, les responsables du voyage de l’Espérance remettent un trésor à l’équipe d’animation, un trésor qui vaut tout l’or du monde : un bon filet de pièces en chocolat !

Pour clôturer cette veillée : place à la danse.

Le lendemain, certains ont repris la route tôt et le reste du groupe est resté pour vivre la messe à la Basilique suivie d’un repas festif et d’un temps de relecture du séjour à Lisieux et perspectives avec l’Evêque de Créteil qui nous a rejoint le matin même.

Allez c’est l’heure du départ : tous dans le bus pour un long voyage, direction Créteil. à l’année prochaine !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.